Facebook - ANHET

Causes génétiques de l'Hypercholestérolémie Familiale

80% des cas d’Hypercholestérolémie Familiale seraient dus à une mutation au sein de l'un de ces 3 gènes : le gène LDLR, le gène APOB et le gène PCSK9 8.

Dans 20% des cas, le(s) gène(s) porteur(s) de la mutation responsable de l’HF ne sont pas encore identifiés 8.

  • Les mutations affectant le gène LDLR sont les plus fréquentes (73,9%) 8. Elles entraînent des anomalies de production ou de structure des récepteurs au LDL.

  • mutation-gene-ldlr-hypercholesterolemie-familialeRéalisé et mis à disposition par Genzyme

    Les récepteurs au LDL à la surface des cellules du foie captent le LDL-cholestérol ou « mauvais » cholestérol de la circulation sanguine.

    Chez les patients porteurs de mutations du gène LDLR, tout ou partie des récepteurs au LDL sont absents ou incapables de capter le LDL-cholestérol du sang. Le LDL-cholestérol augmente alors anormalement dans le sang 3,8,9.

     

  • Les mutations affectant le gène APOB (6,6%) 8 entraînent des anomalies de structure de l’apolipoprotéine B.

    mutation-gene-apob-hypercholesterolemie-familialeRéalisé et mis à disposition par Genzyme L'apolipoprotéine B est une composante essentielle du LDL-cholestérol qui est impliquée dans la reconnaissance des particules de LDL-cholestérol par les récepteurs au LDL sur les cellules du foie.

    Chez les patients porteurs de mutations du gène APOB, les récepteurs au LDL ne reconnaissent pas le LDL-cholestérol. Le LDL-cholestérol n'est alors pas éliminé de la circulation sanguine. Le taux sanguin de LDL-cholestérol augmente alors anormalement 2,8,9.
  • Les mutations affectant le gène PCSK9 (0,7%) 8 agissent sur le nombre de récepteurs au LDL.

    mutation-gene-pcsk9-hypercholesterolemie-familialeRéalisé et mis à disposition par Genzyme PCSK9 est une protéine qui intervient dans la régulation du nombre de récepteurs au LDL. Si elle est anormale, cette protéine peut favoriser la destruction ou la formation des récepteurs au LDL.

    Les mutations du gène PCSK9 rencontrées chez les patients HF entraînent une destruction des récepteurs au LDL et une diminution de leur nombre à la surface des cellules. Les récepteurs au LDL en moins grand nombre à la surface des cellules éliminent donc moins le LDL-cholestérol du sang. Le taux sanguin de LDL-cholestérol augmente alors anormalement 2,8,9.

 

Toutes ces mutations génétiques entraînent une réduction de l’élimination du LDL-cholestérol de la circulation sanguine et donc une accumulation du LDL-cholestérol excédentaire dans les vaisseaux qui peut être à l’origine de complications cardiovasculaires précoces 2,8-9.

Pour identifier le gène et la mutation responsable de l’HF, un examen appelé génotypage ou dépistage génétique peut être réalisé 1.